Haut
  • -10 000
  • -9 000
  • -8 000
  • -7 000
  • -6 000
  • -5 000
  • -4 000
  • -3 000
  • -2 000
  • -1 000
  • 0
  • 1 000
  • 2 000

Docteur Jean-Georges Rozoy


Résumé des abréviations utilisées dans les articles : consulter la liste.

1975

J.G. ROZOY

NOTE BIBLIOGRAPHIQUE



Arheologija un Etnografija XI - Riga 1974 — 287 p., 21 x 29,7 cm, 145 figures, 4 planches h.-t. couleurs, texte en letton avec résumés et légendes en russe et en allemand. Académie des Sciences, Institut d'Histoire, rue Tourgeneva 19, 226 027 Riga Latvia (U.R.S.S.).

Ce recueil de très belle présentation sous couverture cartonnée et toilée fait honneur à l'Archéologie lettone, peu connue en France. Sept articles avec 95 pages et 50 figures (plus trois des quatre pl. h.-t. en couleurs) concernent la pré- et protohistoire dans les limites usuelles en France (avant notre ère) :

F. ZAGORSKIS. — Typologie et chronologie du cimetière de l'Age de la pierre de Zvejnieki.

Ce cimetière réunissait 304 tombes sur un demi-hectare. Dans la partie la plus élevée, au Nord, étaient des sépultures des 6ème, 5ème et début du 4e millénaires (Mésolithique, culture de Kunda) avec présence d'ocre rouge, corps allongé généralement tête au Nord, dents d'animaux rainurées ou perforées (molaires et incisives d'élan, sanglier, auroch, cerf et cheval), ornements en os de castor ou en phalanges de paridigités et parfois pointes de foënes en os, poignards, poinçons, haches de pierre, rares silex. Dans deux cas furent trouvées des dents humaines perforées. Au Néolithique ancien (4ème et première moitié du 3ème millénaire, culture de Narva) appartient un second groupe, localisé, de sépultures allongées tête à l'Est, avec peu d'ocre, dents de chien et d'autres animaux, perforées, disposées en décor de coiffure, des pointes de foënes et de flèches en os, des harpons ; une figuration féminine en os était dans une tombe d'enfant. Les tombes les plus anciennes sont en continuité avec la nécropole mésolithique. Le 3ème groupe (Néolithique moyen et récent, seconde moitié du 3ème et début du 2ème millénaires avant notre ère) sis à la suite des précédents perturbait une précédente occupation mésolithique tardive de la colline. Tombes avec têtes à l'Est ou à l'Ouest, ocre rare, limité aux tombes riches, lesquelles comportent un mobilier de silex abondant, et des pendentifs d'ambre jaune : boutons, rondelles, anneaux (deux anneaux en cuivre ou bronze). Aussi un bol à fond rond, à décor couvrant au peigne et à l'ongle. Il y a quelques pointes de flèches et de harpons en os, des poinçons, des figurations animales et humaines en os, corne et céramique, des anneaux de schiste et de calcaire. La continuité des rites funéraires atteste que le Néolithique récent descend du moyen. Un quatrième groupe comprend sept tombes localisées entre celles des 2ème et 3ème groupes et appartenant à la culture de la céramique cordée, avec des plaquettes en corne décorées. A côté du cimetière s'étendent les habitats mésolithique de Zvejnieki II et néolithique de Zvejnieki I.

I. ZAGORSKA. — Pointes de foënes mésolithiques du territoire letton.

La Lettonie en a fourni plus de 450. Une typologie abondamment illustrée (62 ex. figurés) en est exposée : type de Kunda, avec barbelures nombreuses et serrées — type de Sigir, avec barbelures non récurrentes, espacées — type de Lubana, à section triangulaire — type de Duvensee, à petites encoches — type à barbelure unique courte, — etc. Ces pointes de foënes sont caractéristiques de tout le Mésolithique, du 8ème au 5ème millénaires avant notre ère. Certaines pièces du type de Kunda pourraient être plus anciennes, la plupart sont du Boréal (7ème - 6ème millénaires) et beaucoup de formes se rencontrent encore au Mésolithique récent. La barbelure unique courte apparaît à la fin du Mésolithique et restera en usage très longtemps ensuite. La répartition géographique dans la zone boisée nord-européenne est très large, elle est indiquée par types. Le rôle dans la pêche au coup était primordial.

L. VANKINA. — Matériel néolithique du type de Sarnate du territoire letton.

Il se différencie des céramiques peignées et cordées. Il est daté du 3ème millénaire (avec évolution interne). C'est une céramique poreuse, à surface tourmentée, fond conique et décoration pauvre ; les bords sont toujours ornés de motifs en nœuds ou en cordes ; particulièrement caractéristiques sont des plats ovales et des pièces à surface en vagues.

I. LOZE. — Produits d'ambre jaune-de l'Age de la pierre dans la cuvette de Lubana.

Il s'agit d'une série de 2 212 objets, fragments et semi-produits du Néolithique moyen et récent provenant d'habitats fouillés dans l'Est de la Lettonie, entre 1964 et 1973 : pendentifs, V-boutons, tubes et perles, anneaux, rondelles percées, figurations animales (oiseaux d'eau, castor, élan, serpents). Une typologie en est établie (2 pl. en couleurs montrant 58 objets).

J. GRAUDONIS. — Quelques types d'épingles décoratives en os et en bronze du début de l'Age des métaux en territoire letton.

Quelques 500 épingles décoratives protohistoriques ont été trouvées en Lettonie. D'après le cimetière de Kivutkalu, elles servaient à fermer les vêtements. 90 pièces sont figurées, les unes avec la tête en os brut (perforé ou non), les autres avec la tête façonnée (perforée ou non). Des parallèles des Pays baltes et de Russie sont évoqués.

I. CIMERMANE. — Céramique polie en Lettonie.

La plus précoce est trouvée dans des tombes tumulaires avec enterrement en urnes de la fin du premier millénaire avant notre ère et du début de notre ère. La plupart des cas sont des 2' au 4" siècles de notre ère.

P. STEPINS. — Tombes tumulaires à Ile.

Les cinq premières sépultures fouillées d'un groupe de 26 tumulus du 2e siècle avant notre ère. Les tertres ont 3 à 7 m de diamètre et 0,20 à 0,95 m de haut, en terrain jamais cultivé. Chacun possède un entourage de pierre et chaque sépulture, en outre, les « habituelles quatre pierres de limites ». Torques à tampons évasés, bracelets, épingle à chaîne trifide, fibule, bagues, hache à douille en fer.

Résumé des abréviations utilisées dans les articles : consulter la liste.

© Jean-Georges Rozoy - Tous droits réservés 2016