Figure 12

Fig. 12 - La bimodalité des scalènes de l'A.T. X.

La disparité numérique des catégories n'empêche pas de percevoir (en haut) que la bimodalité de l'ensemble est dûe aux scalènes sans R.I.P., ceux avec R.I.P. fournissent un graphique parfaitement normal. Cette bimodalité est précisée au milieu, le graphique du bas la décompose en ses deux éléments : une partie des scalènes sans R.I.P., les grands (en noir), concorde très bien avec ceux qui portent la R.I.P., centrés à 4-5 dg, et qui appartiennent au stade final avec les trapèzes de Vielle à R.I.P. L'autre partie (en gris) est centrée sur 1-2 dg, ce sont les scalènes du stade moy